Cette formation vous aidera dans bien d’autres domaines !

Bonjour,

Je reviens vers vous pour vous préciser ceci…

Je prétends que l’on peut se débarrasser facilement, complètement et définitivement du trac. Je m’en suis totalement libéré et si j’ai pu le faire, tout le monde peut le faire.

Je prétends que l’on peut améliorer considérablement notre technique, dans n’importe quel domaine et quel que soit notre niveau.

Et cela n’a rien de miraculeux, tout cela est très logique, rationnel, basé sur une meilleure connaissance du fonctionnement du cerveau et du mental.
Le mental est une puissance insoupçonnée dont nous n’avons, pour la plupart, pas suffisamment conscience.

• Pouvez-vous imaginer que…

Vous êtes toujours heureux de vous produire sur scène, sans le moindre trac, sans la moindre appréhension
.
Lorsque je parle du trac, je parle du “vrai” trac, pas de la petite émotion que beaucoup de personnes nomment le trac. Celles qui prétendent qu’il faut apprendre à “faire avec”, à s’adapter, ne connaissent pas le “vrai” trac car à celui-ci, il est quasiment impossible de s’adapter.
Lorsque j’entends de grands comédiens en fin de carrière qui disent que toute leur vie ils ont souffert du trac, que pas une fois ils ne sont entrés sur scène sans ressentir cette émotion, et qu’il a bien fallu “faire avec”, ils ne parlent pas du même trac. Car si c’était le cas, il y a fortes probabilités qu’ils auraient abandonné leur carrière et que leur corps n’aurait pas pu supporter de tels stress répétitifs, aussi souvent et aussi longtemps.

• Pouvez-vous imaginer que…

Vous êtes tellement fiable au niveau technique que vous êtes toujours certain de ne jamais rater les passages difficiles de votre prestation
.
De plus, votre travail personnel sera beaucoup moins laborieux, beaucoup plus rapide et surtout terriblement efficace ! Et une fois celui-ci effectué comme je le préconise, ce sera définitif. Plus besoin de retravailler ce passage difficile (car il n’est plus “difficile” pour vous, il est “dans vos cordes”).

L’exemple que je donne souvent aux musiciens (mais cela est valable dans n’importe quel domaine) est celui-ci :

« Si je vous demandais de jouer un petit air tel que, par exemple “au clair de la lune” ou quelque chose de tout aussi simple. Pourriez-vous imaginer ne pas le jouer parfaitement ? »

Bien sûr que non !

Même une partition qui n’a peut-être pas été facile à monter lors de vos débuts, vous la joueriez aujourd’hui sans la moindre hésitation, sans le moindre souci. Par rapport à votre niveau actuel, elle est devenue d’une telle simplicité que vous pourriez la répéter 100 fois sans risquer une seule erreur.

Simplement parce que vous en avez parfaitement intégré le jeu, la technique.

Eh bien, soyez sûr que tous les traits difficiles que vous aurez travaillés selon la méthode que je vous propose seront assimilés de la même manière. Ils feront partie de vous-même, au même titre qu’Au clair de la lune et figureront dans une sorte de banque de données, de laquelle vous pourrez ressortir les éléments dont vous aurez besoin lorsque cela sera nécessaire.

C’est exactement ce qui se passe à votre insu pour toutes les difficultés que vous avez résolues par un travail sérieux.

Cela vous paraît trop beau pour être vrai n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est tellement simple à mettre en pratique ! Il suffit d’avoir le bon “mode d’emploi”.

Cette méthode pourra vous aider dans bien d’autres domaines.

Je l’ai souvent conseillée à des personnes qui ont subi une intervention chirurgicale, ou qui ont été victimes d’une chute (cassures, foulures…), ou d’accidents de la route, ou atteintes d’une maladie neurologique, toutes ces personnes ayant besoin de rééducation (je cite plusieurs cas dans ma formation).

Après avoir mis cette méthode en pratique, tous, sans exception, ont retrouvé leurs capacités beaucoup plus rapidement que prévu, à l’étonnement de leurs thérapeutes (médecins, kinés etc.). Pour les accidents plus graves qui nécessitaient un long séjour en centre de rééducation, ces personnes sont toutes sorties beaucoup plus tôt que prévu de cet établissement (certains cas graves ne sont restés que 4 mois au lieu des 6 mois prévus), au grand étonnement de tout le corps médical. La phrase qui accompagnait à chaque fois la dernière visite avant leur sortie était la suivante :  «…Vous pouvez dire que vous avez beaucoup de chance parce que, de toute ma carrière, je n’ai jamais vu quelqu’un se rétablir aussi rapidement » !

L’efficacité de ces méthodes encore trop méconnues est démontrée aujourd’hui par les récentes découvertes sur le fonctionnement du cerveau et par la médecine quantique.

Bien à vous,
Michel

www.formation.michelricquier.com

 

Laisser un commentaire